Navigation


 Vos Articles Animaliers


 Retour au forum

Plumage    

TOUT sur les abreuvoirs - 2ème partie

Admin | Publié le mer 19 Juil 2023 - 19:03 | 2224 Vues

Au menu :


1-Fabrication d'abreuvoirs

2- Les différents modèles de tétines

3- Le placement des abreuvoirs

4- Fixation des abreuvoirs

5- Combien d'abreuvoir prévoir ?

6-Apprentissage des tétines aux poules

7- Entretien et nettoyage

8- Préparer un départ en vacances.

> retour à la 1ère partie

> retour au menu des articles

________________________________________


________________________________________


1-La fabrication d'abreuvoirs

On a pu voir dans la première partie que les modèles d'abreuvoirs proposés sur le marché sont loin d'être sûrs pour la santé de poulettes. (voir ici)

Tant qu'à faire, autant ne pas reproduire les mêmes erreurs. Je vous recommande donc ce qui semble être le plus fiable et le plus efficace, à savoir le modèle de seau, en plastique alimentaire ou en inox, avec tétines.

(Donc... ni en zinc, ni en acier galvanisé, ni en acier zingué.)



Les seaux traditionnels, de chantier ou de récupération ne conviennent pas... à moins de vouloir empoisonner ses poules volontairement. 

Les plastiques ne sont pas tous adaptés pour contenir de l'eau ou des aliments. La plupart contiennent des phtalates, parfois du bisphénol A (BPA) et souvent de multiples composés chimiques. La plupart de ces substances sont toxiques. Pendant toute leur durée de vie, ces plastiques vont dégager ces éléments chimiques au contact de l'air, de la chaleur, de l'eau etc.



Ces plastiques sont classés dans différentes catégories de 1 à 7 généralement indiqué en relief dans un triangle. Pour cet usage, seule la catégorie 5 (PP) est utilisable, le polypropylène. Si vous avez un doute, achetez directement un seau "alimentaire", on peut trouver des lots de 3 seaux blancs de 5L sur amazon à 17€. (un abreuvoir du commerce coûte entre 13.5 et 25€, à vous de voir si c'est plus économique ou pas)


D'autre part, le seau va aussi garder des traces de ce qu'il a contenu. Si vous récupérez un seau ayant servi à stocker des huiles, des produits toxiques, de la peinture, du carburant etc... il restera toujours toxique. Si vous ne connaissez ni l'âge du seau, ni ce qu'il a contenu, abstenez vous et prenez un seau neuf.


Ce seau doit évidemment être opaque, donc... surtout pas transparent, et avec couvercle, ce qui vous évitera de devoir en trouver un de la bonne taille ensuite.



Si vous ētes très bricoleur ou bricoleuse, il est aussi possible d'installer un système de canalisations connecté sur le réseau d'eau. Vous noterez que le pvc (qu'on trouve en magasin de bricolage de couleur grise), aussi appelé polychlorure de vinyle n'est pas alimentaire contient des phtalates, dont du DEHA (2-éthylhexyle) et du bisphénol A : il est donc très toxique. Il faudra donc utiliser du polypropylène comme pour le seau.


Ce choix de plastique sera donc primordial si vous voulez éviter d'empoisonner vos poules, et par la même occasion tous ceux qui consommeront leurs œufs.



2- Les différents modèles de tétines.

On trouve assez facilement différents types de tétines :  verticales ou horizontales, généralement de couleur rouges, pour les premiers prix vendus par lots de 10 ou 20,  et généralement de couleur jaunes pour les modèles plus qualitatifs, vendus à l'unité autour de 3€. La couleur n'est pas une indication technique, mais c'est souvent le moyen le plus simple de les distinguer.



* Les rouges "1er prix chinois" fonctionnent très bien. J'ai pu les tester pendant des années, il faut juste savoir que sur un lot de 10, quelques unes auront des fuites (le plus souvent un joint défectueux) mais on peut toujours en trouver 4 ou 5 de bonnes dans le lot.

Une fois en place et correctement jointées elles sont parfaitement utilisables. Leur débit est même meilleur que sur des tétines haut de gamme. (20 tétines  rouges: 8€ sur amazon, moitié moins sur aliexpress).

* Les jaunes sont (en général) de qualité nettement meilleures, les produits défectueux sont bien plus rares, personnellement je n'en ai même jamais eu. J'ai juste pu constater que les poules sont bien moins attirées par le jaune que par le rouge. Certaines ont eu des difficultés d'apprentissage ou ont ignoré les tétines jaunes jusqu'à ce qu'il soit recouvert de ruban adhésif rouge brillant.



La fixation de ces tétines sur le seau est souvent à pas de vis en plastique, fragile et peu étanche. On en trouve aussi désormais des modèles "à emboîter" (voir illustration)

Il sera donc parfois nécessaire d'ajouter un joint de silicone alimentaire (le silicone standard de cuisine est toxique) à l’extérieur et à l’intérieur du seau pour éviter les fuites. Compter 12 ou 13€ la cartouche, donc à peine plus cher que celui de votre cuisine.

________________________________________

Les coupelles sont en fait des sortes tétines avec une soucoupe. L'intérêt de la tétine est justement d'éviter à l'eau d'être à l'air libre. De plus, le système est assez peu fonctionnel ; pour ma part, les poules n'ont pas réussi à s'y alimenter et j'ai pu constater que le système fonctionnait assez mal  C'est donc une fausse bonne idée.

________________________________________


Si vous n'avez pas de couvercle, il vous faudra aussi impérativement un couvercle inox du bon format qu'on trouve en solderie pour environ 5 ou 6 €. La pluie et ses polluants, les fientes, les poussières ou feuilles seront ainsi évitées.


Au final, et à moins de fabriquer plusieurs abreuvoirs, l’économie réalisée ne sera pas fantastique si vous respectez des normes sanitaires : qualité alimentaire, tétines étanches et ajustement impeccable. Souvenez-vous que la santé de vos poulettes vaut bien quelques euros utilement dépensés. Si l'eau est polluée ou infectée vous regretterez très vite d'avoir fait des économies.

________________________________________

 
3- Le placement des abreuvoirs :

Les abreuvoirs doivent être placés dans l'endroit le plus frais de votre parc, obligatoirement à l'ombre, bien entendu. Les tétines doivent se situer à peu près à hauteur de la tête d'une poule, à environ 50-55 cm du sol. Vous devrez certainement ajuster un peu en fonction des différentes tailles de vos poulettes.


Notez qu'il est tout à fait possible de faire une "rallonge" si vous avez des poules de taille très différentes, en ajoutant un tube ou un tuyau, toujours "alimentaire", et une tétine au bout.


Les poussins peuvent aussi boire à la tétine dans des abreuvoirs dédiés. Il en existe de très peu cher sur le marché : environ 5€.



4- La fixation des abreuvoirs.

En principe, cette étape ne pose aucune difficulté. Un kit d'accrochage est en général prévu avec les modèles du commerce : une ficelle et un crochet. C'est assez minimaliste, et le seau va pivoter en permanence sur cet axe. Vous pourrez avantageusement la remplacer par une équerre de 20cm fixée au poulailler. Au bout de l'équerre, prenez soin de fixer un boulon, un bouton de meuble, ou ce que vous trouverez pour éviter que le seau glisse et ne tombe.

Il existe également des trépieds assez couteux pour suspendre un seau que vous pouvez tout aussi bien remplacer par 3 barres de métal ou piquets.


5- Combien d'abreuvoirs prévoir ?

La contenance des abreuvoirs est en fait assez trompeuse. Elle vous donne l'illusion qu'une grande réserve d'eau sera toujours préférable, or, cette eau doit être changée très régulièrement : si possible tous les jours pour éviter la prolifération de micro-organismes.

Un réservoir de 20 litres pour 3 poulettes ne vous servira à rien.


Cette contenance va plutôt déterminer le nombre de poules par abreuvoir. Comptez entre 1 et 1.5 litre par poules quand vous choisissez un abreuvoir, plus un peu de marge :



* Pour 4 à 6 poules vous aurez donc besoin d'1 à 2 abreuvoirs de 8 à 10L, même si la plupart du temps vous n'en utiliserez qu'un seul.

* Pour 7 à 12 poules comptez 2 à 3 abreuvoirs de 8 à 10L : 2 que vous utiliserez en permanence et 1 qui vous servira en réserve.

* Pour 13 à 20 poules comptez 3 à 4 abreuvoirs de 8/10L : 3 en permanence et 1 en réserve.

* Au delà de 20 poules vous pouvez commencer à envisager un système de distribution d'eau par canalisations ou passer à 5 ou 6 abreuvoirs.


Comptez toujours large : une poule peut boire jusqu'à 500 à 600ml d'eau par jour : pour 2 jours et 4 poules... ça fera près de 5 litres. La plupart du temps, elles n'en n'en boiront qu'à peine 2 litres, mais il suffit d'un coup de chaud pour que cette consommation s'envole. De mémoire il me semble que c'est de l'ordre de 6 à 7% pour chaque 1/2 degré de température en plus.



6- Apprentissage des tétines aux poules :

Si vos poulettes sont habituées à boire dans une gamelle d'eau, l'installation de tétines devra se faire progressivement. Les poules n'aiment pas la nouveauté.

Avec un peu de chance, une petite poule curieuse sera attirée par les tétines en inox qui brillent et montrera la voie aux autres.

1ère méthode.

La méthode la plus rapide consiste à retirer l'ancien point d'eau et à placer le nouveau à sa place. Il s'agit ensuite de prendre les poules une à une dans les bras pour leur mettre le bec sur la tétine afin que l'eau s'écoule... en espérant qu'elles enregistrent l'information.

Inutile de dire que ça marchera pas à tous les coups. Les poules les plus jeunes peuvent apprendre très vite, mais le plus souvent, changer une habitude prend du temps  et pour certaines, il faut beaucoup de temps :-)


2ème méthode.

Installez le nouvel abreuvoir à la même place que l'ancien pendant 1/2 journée par jour, évitez de faire la transition pendant les périodes de fortes chaleur. Chaque fois que vous passez au poulailler montrez leur le fonctionnement. Jouez avec les tétines qui feront un bruit caractéristique, faites couler l'eau dans votre main et proposez-là aux poules qui se trouvent à coté. Recommencez en approchant de plus en plus la main contenant l'eau de la tétine et en la bougeant pour faire couler l'eau.


Au bout d'un moment elles feront le lien entre l'eau qui coule et ce dispositif étrange qui brille, même si elles n'y vont pas spontanément. Le reste de la 1/2 journée, rétablissez l'ancien système pour leur permettre de boire.


Dès que l'une ou plusieurs d'entre elles auront compris, gardez le nouveau système à tétines en place en surveillant qu'elles vont bien y boire. Si ce n'est pas le cas, mettez un point d'eau à coté dans la journée pour qu'elles s'abreuvent et continuez l'apprentissage.


Si elles ne comprennent pas tout de suite ce n'est pas grave. Le but n'est pas d'assoiffer vos poulettes,  elles n'apprendront pas mieux.



Petit à petit, une poule va comprendre le truc et y aller puis montrera aux autres comment faire. Elles apprendront par mimétisme. Pendant toute cette période vous serez très vigilant à ce que les poules aient toujours bu à leur soif en remettant de l'eau à disposition à coté du nouvel abreuvoir.


En quelques jours, la plupart des poules sont capables de changer d'habitude. Les plus récalcitrantes peuvent se méfier de cette nouveauté pendant une semaine mais elles s'y mettront aussi.


Notez que pour passer d'un modèle d'abreuvoir à tétines à un autre,  une phase d'apprentissage sera sans doute nécessaire aussi : couleur, débit,  position, hauteur, les poules n'aiment pas trop ce qui change de l'ordinaire. Souvenez-vous aussi qu'elles sont plus attirées par le rouge, au besoin mettez du ruban adhésif rouge sur la base des tétines jaunes.

 

7- Entretien et nettoyage

A chaque changement d'eau, nettoyez les tétines, le couvercle, l'extérieur et l'intérieur du réservoir au vinaigre blanc pur. Passez un coup d'éponge propre  avec du vinaigre dessus, puis rincez à l'eau claire. Votre abreuvoir sera détartré et désinfecté.


Vous pouvez également utiliser du bicarbonate en remplissant le réservoir d'eau avec 1 ou 2 cuillères à café de bicarbonate et laisser agir une dizaine de minutes Le réservoir sera désinfecté mais pas détartré.


Quand l'hiver va arriver, dès que l'eau gèle même la journée, l'abreuvoir contenant de l'eau gelée ne servira plus à rien. Le plus souvent les tétines commencent d'ailleurs à geler bien avant. Soyez vigilants et testez régulièrement si elles fonctionnent toujours dès que les températures négatives surviennent.


Rentrez l'abreuvoir dès qu'il ne sera plus utilisable pour ne pas qu'il s'abîme, et remplacez-le par des cuvettes, saladiers etc. que vous devrez changer 2 ou 3 fois par jour (avec de l'eau froide ou à peine tiède).



8- Gestion de l'eau pendant les vacances


En votre absence, quelqu'un doit nécessairement s'occuper régulièrement de vos poules. Si possible, tous les jours ou au strict minimum 2 à 3 fois par semaine pour récupérer les œufs, nettoyer la litière vérifier qu'elles ont assez de graines à manger, qu'elles sont en bonne santé... et changer l'eau.


Pendant votre absence les poules vont souffrir de ne pas vous voir et de ces changements d'habitudes. Le risque d'affaiblissement, de couvade, voire de maladies va forcément augmenter.


Avant de partir, assurez vous qu'elles sont en bonne santé. Les semaines qui précèdent donnez leur une bonne alimentation : pâtée nutritive avec vitamines et minéraux (orties, lentilles, levure de bière...). C'est le bon moment pour faire un léger traitement au vinaigre pour s'assurer que l'organisme est nettoyé, et de leur donner du kéfir d'eau et des tisanes de thym, de romarin et de basilique.


Enfin, vous déploierez tous vos abreuvoirs, vérifierez qu'ils ne fuient pas, et les remplierez à fond pour qu'elles aient toujours un maximum de réserve d'eau.


________________________________________

Voir aussi en complément de cet article :

Le vinaigre pour les poules

Tout sur les abreuvoirs

Prévenir les risques de maladie

Plantes sauvages et plantes du jardin

Gestes techniques de manipulation

Conseils de nutrition pour les poules

Examen de routine d'une poule

Liste des pathologies aviaires

Les vertus de l'ail

Les huiles essentielles

Les pâtées nutritionnelles

Le kéfir pour les poules


>> Retour au menu des articles



Crédits :

Auteur : JT - plumage



À propos de l'auteur