Navigation


 Vos Articles Animaliers


 Retour au forum

Plumage    

TOUT, sur les Huiles Essentielles pour les poules

Admin | Publié le ven 21 Juil 2023 - 18:06 | 6533 Vues

Si vous ne connaissez pas bien les huiles essentielles (HE) ou que vous les regardez avec méfiance, on va tenter d'y remédier.


Bien entendu, je ne vous parlerais ici que des huiles essentielles destinées aux poules et des domaines où elles seront particulièrement efficace sur elles :

  1. la désinfection, la cicatrisation des plaies,
  2. Les maladies touchant le système respiratoire,
  3. le renforcement préventif du système immunitaire,
  4. le renforcement de la lutte contre les infections bactériennes, virales et parfois parasitaires.


1. Qu'est-ce qu'une huile essentielle

C'est le résultat de la distillation d'une plante pour en tirer les principes actifs ou aromatiques.



Pour obtenir 1ml d'huile essentielle, on utilise en moyenne 1kg de plante (entre 200g et 2kg pour être précis); chaque goutte en contient donc l'équivalent d'une centaine de grammes, l'equivalent d'un ou deux saladier bien remplis ! Les principes actifs d'une plante seront donc extrêmement concentrés c'est ce qui en fait son intérêt, mais aussi sa potentielle dangerosité.


On doit donc manipuler ces huiles avec soin, sachant qu'une plante peut tout autant guérir qu'empoisonner selon son utilisation et son dosage.


Ce dosage, sera mesuré en gouttes, il devra toujours être scrupuleusement respecté.


______________________________________

On va donc voir d'abord toutes les utilisations recommandées ou déconseillées ainsi que les contre-indications et les interactions de ces huiles essentielles.


Ne sautez pas ces recommandations, MÊME si vous utilisez déjà des huiles essentielles. Elles sont indispensables pour toutes les utilisations mais seront ici spécifiques aux poulettes... vous apprendrez donc sûrement quelques trucs utiles.



2. Utilisation et dosage d'une huile essentielle.


Cette utilisation pourra se faire de trois manières possible, vous devrez toujours vérifier le mode d'utilisation avant de l'utiliser :

  1. Utilisation locale ou cutanée
  2. Utilisation par ingestion
  3. Utilisation par inhalation


Les huiles essentielles sont volatiles et perdent extrêmement vite leurs propriétés à l'air libre (ou en flottant à la surface de l'eau) : quelques minutes tout au plus. La chaleur, le soleil, l'exposition à l'air et la lumière détruisent tous les principes actifs.


Ici ce n'est pas la quantité qui va importer. Inutile de mettre "3 gouttes de plus" pour que ça marche mieux, bien au contraire, ce sera juste dangereux.


Une étude sur le sujet établit qu' une dose très faible suffit à obtenir les effets souhaités, que le dosage exact permet d'obtenir un effet optimal, mais qu'un dosage excessif peut donner le résultat contraire, être inefficace ou dangereux. Ce dosage pour une poule et pour les huiles pouvant être ingérées, sera de l'ordre d'1/10e de goutte pour un poussin, d'1/4 à 1/2 goutte pour une poule et par jour.


Pour obtenir avec certitude un dosage aussi précis, il suffit tout simplement de le diluer dans une autre huile alimentaire et d'utiliser une seringue graduée. Vous obtiendrez exactement le dosage nécessaire qui se mélangera sans problème à une boulette de riz cuit, de la mie de pain humide, dans une pâtée ou pourra se donner au bec.



Beaucoup de sources sérieuses préconisent l'utilisation des HE dans l'eau de boisson.  Il doit probablement y avoir de bonnes raisons de le faire. Néanmoins, le procédé me semble assez peu indiqué :

Or, ce qu'on souhaite c'est justement donner un dosage parfois très faible à chaque poule avec certitude, et qu'elle profite de tous ses principes actifs.

La probabilité pour qu'une goutte d'huile  se dilue uniformément dans 5 litres d'eau de boisson et que chaque poule boive une fraction proportionnelle de ses "principes actifs" me semble excessivement réduite.

D'autre part, l'huile essentielle étant très volatile, elle perdra extrêmement rapidement ses vertus en flottant à la surface de l'eau d'un abreuvoir, au contact de l'air, de la chaleur ou de la lumière.

Le moyen le plus simple pour délivrer à un individu ou un groupe d'individu une goutte ou une fraction de goutte me semble être tout simplement de l'intégrer à son alimentation plutôt qu'à son eau de boisson : directement au bec ou mélangées dans une pâtée alimentaire

Je peux donc difficilement vous conseiller ce mode d'utilisation.


Ce sera le mode de prédilection pour les lésions externes, les infections de la peau et les parasites comme les poux. Il faut noter que  certaines huiles ne sont pas adaptées pour être appliquées sur la peau ou les plumes car trop corrosives. Selon les cas  on les utilise pures avec un dosage de l'ordre d' 1 à 2 gouttes (pour désinfecter une plaie par exemple), diluée dans de l'huile (si le dosage spécifié est de moins d'1 goutte), ou dans de l'eau vaporisée (que l'on devra donc agiter avant). La tête et le cloaque devront toujours être protégés pour éviter des brulures aux yeux ou sur les muqueuses.


Les huiles essentielles se prêtent très bien aux cataplasmes : argile verte + miel + HE antiseptique, antibactérienne ou cicatrisante font un couple extrêmement efficace. Il est peu judicieux de préparer à l'avance un cataplasme ou un mélange que vous n'utiliserez pas immédiatement, sauf si vous le reconditionnez très vite en bouteille ou en flaconnage ambré, de la bonne contenance.



Contrairement aux inhalations de plantes dans des vapeurs d'eau chaude, l'huile essentielle devra toujours être vaporisée dans une vapeur froide. Au delà de 35/40° les composés des HE vont commencer à se dénaturer, se disperser et certaines peuvent devenir toxiques.


On utilise donc toujours un diffuseur électrique (autour de 10 ou 20€) qui va diffuser de la vapeur d'eau sans chauffer l'huile pour conserver ses principes actifs. La poule sera mise dans une cage ou une boite largement ventilée, le diffuseur placé à l'extérieur et le tout recouvert d'un drap ou d'un linge pendant 2 ou 3mn.


Vérifiez après chaque inhalation que la poule n'a pas de difficulté respiratoires ou d'irritation aux yeux, ce qui signifie en général une trop longue exposition, un dosage excessif en HE, ou plus rarement (1 à 2% des cas) une intolérance de l'individu à cette huile.


Cette opération peut être renouvelée plusieurs fois. Ce mode d'utilisation sera très efficace pour les maladies respiratoires. Le dosage sera de l'ordre d'une à deux gouttes dans l'eau du réservoir du diffuseur (100ml), jamais plus.


Nota : L'inhalation sèche (sur un caillou ou sur du bois) ou le dépôt d'huile dans le poulailler n'aura que peu d'effets. Les composés volatiles disparaîtront trés rapidement, il sera difficile de mesurer s'il y aura eu réellement un quelconque effet.


Les dosages des huiles essentielle pour poules:

On peut lire à peu près tout sur les dosages et le plus souvent des indications excessives : préconiser 2 gtes de l'HE de Ravintsara par jour pour une poule, alors moi-même, pesant 30 fois plus, je n'en utilise qu'une seule, semble un peu exagéré, d'autant qu'il est très difficile de mesurer quels seront les effets du surdosage. Les dosages trouvés ici où là sur des sites ou différents forums de 5, 10 ou 15 gouttes (!) par poules me semblent déjà tout à fait excessifs... même pour des humains.;-)


Les dosages que vous trouverez ici ont donc été établis à partir des études scientifiques citées dans cet article, indiquant en général l'utilisation de proportions de l'ordre de 100mg à 200mg (parfois 400mg) par kg de nourriture (soit : 1/4 de goutte à 1/2 goutte par jour et par poule), en utilisant la fourchette la plus basse.


Je pars du principe qu'une équipe de spécialistes : vétérinaires aviaires,  nutritionnistes, biologistes et chimistes effectuant des recherches sur le sujet sont les plus à même d'estimer le dosage le plus adapté aux soins des poules.


Dosage externe et inhalations:

Les huiles indiquées pour un usage cutané s'utilisent avec 1 ou 2 gouttes directement sur la peau, ou sur la plaie, avec un léger massage pour faire pénétrer. Certaines HE plus concentrées ou dermocaustiques doivent être diluées dans une huile "neutre" (olive, abricot, noix...) pour être utilisées avec des proportions allant de de 1 pour 4... à...1 pour 9. Dans le doute utilisez un dosage dilué. Le dosage en inhalation est du même ordre. (1 à 2 gouttes pour 100ml dans un diffuseur à froid).

Dosage pour une ingestion :

Les huiles indiquées pour un usage interne, et donc à ingérer s'utilisent soit avec le dosage indiqué, ou à défaut d'indication avec l'équivalent d'1/4 à 1/10e de goutte par poule, de préférence donné individuellement au bec, dans une boulette de riz cuit, ou de mie de pain humide par exemple. Elles peuvent être diluées dans une huile alimentaire pour être plus facilement mélangées à une pâtée.

______________________________________

L'huile essentielle est donc un outil puissant pour les soins aviaires. Bien utilisée, elle peut s'avérer tout aussi efficace que certains médicaments classiques... mais "bien utilisée" seulement.

______________________________________

Ces traitements à base d’huiles essentielles sont également très utilisés en élevage professionnel : ils sont peu coûteux, très efficaces, sans contre indication... et ne nécessitent pas de temps d’attente pour la consommation des œufs (ou de la viande).


3. Contre-indications et interactions.

Dès lors que l'utilisation de votre huile se fait avec le dosage exact et le mode d'utilisation préconisé, vous n'aurez pas de problème.

______________________________________

Les contre-indications sont rares et ne concernent pas les poules. Un taux de 3 à 4% d'allergie possible peut être envisagé comme pour tout autre produit.

______________________________________


Interactions avec les compléments alimentaires et les médicaments :


______________________________________



______________________________________


En cas d'accident :

Projection sur les yeux : rincez l'œil impérativement sous l’eau fraîche pendant 2 minutes puis placez une compresse imprégnée d’une huile végétale (olive, noisette, abricot, colza... ) pendant une dizaine de minutes.

Ingestion accidentelle : faire immédiatement ingérer du charbon actif si possible en gélules, avec de l'eau à la seringue. A défaut, du charbon (barbecue... ) en petits morceaux ou en poudre. Le charbon absorbera une partie des effets actifs. En cas de "brûlure" (c'est valable aussi pour un aliment épicé, pimenté, moutarde etc...) donner du charbon, de l'eau, puis du yaourt pour soulager la douleur.


4. Spécificités des huiles sur les poussins.

N'étant pas du tout spécialiste en poussins, (vous m'en excuserez) je m'appuierais sur l'étude de l'inrae publiée dans la revue scientifique "nature" en 2020 (source : ici) et sur une autre publiée dans "Frontiers" en 2019 (source :ici).



Pour ces études scientifiques , le dosage des huiles était de l'ordre de 0.001%, soit 1 goutte pour 5 litres d'eau "fortement agitée". Le choix de l'eau peut paraître étrange mais il est justifié par le fait que cette expérience portait sur "l'eau de boisson". Elle a sans doute nécessité une émulsion mécanique "assez vigoureuse" pour arriver à mélanger 1 goutte d'huile dans 5 litres d'eau. :-))))


Ce dosage est de l'ordre d'au moins 10 fois plus faible que ce qu'on donnerait à une poule. Je n'ai aucune autre donnée scientifique donnant un ordre de grandeur du dosage spécifique aux poussins : on retiendra donc un dosage relatif au poids donc 10 fois plus faible pour un poussin de 200g que pour une poule moyenne de 2kg.




______________________________________

5. Quelques résultats d'études :

Thym et système immunitaire : Une étude récente (2020) démontre l'effet positif des huiles de thym et d'origan sur la flore intestinale et les micro-organismes digestifs des poules étudiées. Celles-ci ont montré une nette amélioration de leur croissance et du système immunitaire en ajoutant de petites quantités de ces huiles dans leur alimentation. source Une autre étude de 2013 se consacre au système immunitaire et démontre une résistance accrue des poules aux maladies avec une alimentation complétée avec de l'HE de thym . source

Thym, origan et romarin. Cette étude démontre que la combinaison des huiles de thym à thujanol, origan et romarin participent activement à la croissance, au développement du système immunitaire et à la destruction d'agents pathogènes dans l'intestin des poules. Elle démontre également les vertus antioxydantes et anti-microbiennes de ces huiles. source

Ail et citron. Ici, l'étude porte sur les huiles d'ail et de citron, concluant à une amélioration de l'immunité, de la croissance, de la digestibilité des nutriments et à une augmentation des activités des enzymes digestives.  source

Action antiparasitaire : Étude très large menée in-vitro sur l'action des plantes et des huiles essentielles sur les parasites (toutes ne sont pas adaptées aux poules dans cette étude). La cannelle, la menthe et le curcuma figurent parmi les plantes antiparasitaires actives et compatibles avec l'élevage aviaire. source


Il existe bien entendu de nombreuses autres études que vous pourrez consulter sur internet.




6. Choisir une huile et ses accessoires :

Il existe autant d'huiles essentielles que de variétés de plantes, et même d'origines locales où poussent ces variétés.


Optez de préférence pour des huiles essentielles bio et pour des boutiques fiables et réputées, pour vous assurer d'une parfaite qualité de vos produits.


Chaque huile est toujours désignée par son nom précis. Par exemple : au lieu d'une "HE de lavande", vous aurez la lavande vraie (ou fine), la lavande aspic, le lavandin etc... Chacune a des propriétés et des usages complètement différents. Quand on n'utilise qu'un seul nom, c'est qu'il s'agit de la seule variété ou de la plante la plus commune. Je vous ai fait grâce ici des appellations latines.


Le prix, La plupart des huiles sont très bon marché : 10ml d'une huile commune bio d'excellente qualité coûtent en général entre 1.5 et 3€. Vu le prix, autant prendre de la qualité. Elles se conservent en général plusieurs années en flacons ambrés à température ambiante (en dessous de 30°).


Accessoires pour huiles essentielles :

- Quelques fioles de 10ml ambrées, avec compte goutte au cas où vous feriez des mélanges ou des dilutions.

- Une huile neutre pour diluer vos HE vendue en grande bouteille de 30 ou 50ml. Pour un usage externe (Abricot, Carotte ou Calendula par exemple.) Si vous voulez diluer vos HE pour les faire ingérer, il vous faudra une huile alimentaire (huile d'olive, noix...)

- Une boite ou une trousse de rangement pour y mettre votre bazar. Étonnamment les boites ne coûtent pas très cher, je vous conseille donc d'en avoir une car c'est bien pratique.

- Des étiquettes rondes de couleur pour numéroter vos flacons : ça vous évitera de vous tromper d'huile, ce qui arrive assez souvent et peut carrément être dangereux. De plus, vous n'aurez pas à relire sans cesse toutes les étiquettes pour trouver la bonne.

- Quelques seringues d'1 ml et 5ml graduées pour obtenir des dilutions précises. Il vous en faudra plusieurs car les graduations s'effacent mais vous pourrez les nettoyer pour les faire durer.

________________________________________

7. Les huiles essentielles aviaires.

Voici 20 huiles essentielles pour les poules, dont certaines sont très peu, ou pas du tout connues.

Toutes ont bien entendu fait l'objet d'études universitaires aviaires et pourront donc être utilisées en toute confiance :

Source : Ann. Anim. Sci., Vol. 17, No. 2 (2017) 317–335 DOI: 10.1515/aoas-2016-0046 : Référence +  (Lien pdf)


Critères de choix :

  1. Avoir été testées et approuvées sur des poules.
  2. Avoir des effets reconnus et multiples sur les maladies aviaires.
  3. Ne pas avoir de contre-indications sévères (excepté l'origan, incontournable pour des pathologies sévères, à mon avis).

Il n'est pas forcément nécessaire de les avoir toutes.  Avec 6 ou 10 huiles vous êtes bien outillés, avec 30 vous avez  une aromatheque très fournie qui vous permettra de faire de nombreuses recettes, sachant que la plupart vous serviront également pour votre propre santé.


Ce qui compte surtout est d'avoir celles dont vous avez besoin ET dont vous connaissez les effets, et donc l'usage.


_____________________________________

1. Le tea tree (arbre à thé).


Le tea tree est une huile essentielle indispensable. En usage externe, il peut soigner plaies, mycoses, abcès, infections, y compris sur des muqueuses ou sur le cloaque (mais pas pour les yeux). En usage interne, il renforce l'immunité, soigne très bien les infections respiratoires, éternuements, laryngites ou bronchites.

On lui attribue une action antibiotique, et il a une action antivirale, antibactérienne et anti-inflammatoire avérée. Le tea tree est également vermifuge (ascaris...), il peut donc avoir un effet, au moins préventif pour lutter contre les parasites intestinaux.

_____________________________________

2. La lavande vraie (ou fine) :

Principalement utilisée en usage cutané la lavande vraie est la référence en matière de cicatrisation. Elle peut aussi être ingérée, et utilisée en inhalation.

_____________________________________

3. Le Ravintsara :

Le Ravintsara est une huile essentielle majeure, spécialiste des infections virales, particulièrement active sur la sphère respiratoire : rhumes, bronchites, grippes, sinusites, toux... Il peut être inhalé, utilisé en application cutanée (au niveau du cou) et ingéré.

_____________________________________

4. Le niaouli :

Le niaouli est efficace contre les pathologies infectieuses, respiratoires, rhumes et bronchites. Il peut être ingéré, inhalé ou utilisé en application cutanée (au niveau du cou).

_____________________________________

5. Le thym à Thujanol


Le thym à thujanol une grande puissance d'action : il lutte efficacement contre toutes les maladies virales même difficiles, tous les types d'infections, en particulier respiratoires et ORL, bronchites, rhumes  grippes, coryza...), les infections génitales (Salpingites...) tous les troubles hépatiques.


C'est un antibactérien majeur qui pourra agir en interne et en externe, sur des plaies, abcès, ou pododermatites, un stimulant sur l'activité immunitaire (respiratoire, génital et digestif). Il a une très bonne tolérance, n'est ni toxique pour l'organisme, ni agressif pour la peau et pourra être utilisé par voie cutanée, ingestion ou inhalation.

_____________________________________

6. Le thym à Linalol


Ce thym à Linalol, complète très bien le thym à thujanol. Antibactérien puissant il permet de lutter contre les infections difficiles, très antibactérien et antiseptique, il sera redoutable contre les infections respiratoires mais sera en plus extrêmement performant pour les infections intestinales, les mycoses et il sera un vermifuge préventif et curatif performant. Il pourra s'utiliser sans problème en interne, externe et inhalation.


Nota : La 3e variété de thym (thym à thymol) n'est pas recommandée : trop forte pour les poulettes elle serait difficile à utiliser, alors que les deux autres variétés couvrent tous les besoins sans poser les mêmes problèmes.

_______________________________________

7. L'Origan

L'origan est utilisé pour soigner les infections aiguës et chroniques, bactériennes ou virales des voies respiratoires, les infections intestinales, bactériennes, virales et parasitaire et les dermatoses infectieuses et parasitaires : gale, abcès, ou pododermatites. On lui attribue presque les vertus et la puissance d'un antibiotique.


L'origan est extrêmement efficace mais c'est aussi l'huile essentielle la plus  dermocaustique : il brûle sévèrement la peau et les muqueuses. Même bien dosé, un traitement doit être très bref pour ne pas causer de lésions sur le foie (Je vous recommande d'utiliser l'HE de romarin + le thym à Thujanol avec l'origan en ingestion pour éviter ce problème)


Ça peut faire peur, mais l'origan fait néanmoins partie des HE les plus efficaces sur les poules (Parfois qualifiée "d'arme absolue") Elle a également fait l'objet d'une multitude d'études aviaires spécifiques, soyez rassurés, c'est bien utilisable sur vos poulettes. Exemple ( source ici)


-- Ne jamais l'utiliser pure  --


Le dosage de base sera de l'ordre d'1 volume d'HE dilué dans 4 à 9 volumes de bonne huile ( olive, noix, amande ou autre pour obtenir 1/4 à 1/10e de goutte. Le dosage utilisé dans les études scientifiques est parfois plus concentré mais il est préférable de rester dans des normes basses.


Il peut s'utiliser dilué par voie cutanée (env. 1/10e de goutte) ou très diluée par voie alimentaire (env. 1/10e de goutte pour 4 poules ( HE Origan + HE de Romarin + HE thym à Thujanol). En cas de doute sur le dosage testez-le en déposant à peine une trace ( l'extrémité d'une épingle) sur votre peau et sur votre langue, vous comprendrez à quel point c'est concentré.

_____________________________________

8. La menthe poivrée

La menthe poivrée peut être utilisée en externe, comme léger anesthésique sur la peau ou pour soulager l'arthrite. Donnée en interne à très faible dose elle aura une action sur la digestion, le foie, la lutte contre les bactéries ou les champignons. Elle peut aussi s'inhaler.

(1) notez qu'un agent mucolytique doit impérativement toujours se donner le matin.

_____________________________________

9. Le Saro

Le Saro est utilisé pour les infections virales et bactériennes de voies respiratoires : rhumes, bronchites, et notamment en synergie dans la recette utilisée pour lutter contre le coyza.

Elle peut être inhalée, utilisée par voie cutanée mais ne doit pas être ingérée.

_____________________________________

10. L'hysope couchée

L'Hysope couchée est utilisée pour lutter contre les Infections respiratoires, seule ou en synergie (bronchites aiguës etc.) ou améliorer la rémission d'une poule apathique convalescente. Elle peut être inhalée, ingérée ou utilisée par voie cutanée.

(1) notez qu'un agent mucolytique doit impérativement toujours se donner le matin.

_____________________________________

11. L'Encens oliban

Peu utilisée et presque inconnue cette petite huile figure aussi au tableau des HE testées et utilisables pour les poules. Elle sera efficace pour les problèmes respiratoires (bronchite...) pour renforcer le système immunitaire ou soigner des problèmes cutanés : ulcères cutanés, plaies atones, escarres et en particulier ses facultés de cicatrisation. Elle s'utilisera par diffuseur (inhalation) ou application externe mais ne doit pas être ingérée.

_______________________________________

12. Le Girofle

L'huile de girofle est extrêmement efficace contre tous les types d'infection, cutanées, respiratoires, mycosiques, intestinales, il sera en outre un antiparasitaire pouvant se combiner aux autre huiles du même type pour renforcer leur action. On pourra l'utiliser par voie cutanée, ingérée et inhalée.

_______________________________________

13. Le citron

Le citron peut être utilisé en externe, antiseptique, et bactéricide assez puissant, il sera aussi utilisable en interne pour ses nombreuses qualités. Attention : sa durée de conservation est assez courte.

_____________________________________

14. La marjolaine

La marjolaine est particulièrement indiquée pour des convalescences, elle est également efficace contre les problèmes liés au stress, soulage les maladies articulaires, musculaires ou infections respiratoires, aide au rétablissement liés aux fatigues. Elle s'utilise en interne comme en externe ou en inhalation.


______________________________________

15. L'eucalyptus radié

L'eucalyptus est principalement utilisé pour les infections respiratoires (rhumes, bronchite, coryza...) le plus souvent en inhalation (associée ou non à d'autres HE avec un total d'1 à 2 gouttes dans le réservoir et 3 min de diffusion) et parfois en application externe, sur le cou. L' H.E. d'eucalyptus ne doit jamais être ingérée.

Il est aussi extrêmement efficace en ingestion pour de nombreuses infections bactériennes (Listeria, Staphylocoque doré, Shigelles) pour renforcer le système immunitaire ou pour une poule convalescente (1/4 gte max par poule). Ces traitements se font sur plusieurs jours.

(1) notez qu'un agent mucolytique doit impérativement toujours se donner le matin.


Notez qu'il existe plusieurs variétés d'eucalyptus : citronné, mentholé, globulus...

_______________________________________

16. La mélisse

L'huile de mélisse est assez polyvalente, elle est utilisée principalement pour ses vertus digestives, en vermifuge, pour faciliter la digestion, mais aussi comme anti-inflamatoire. Elle s'utilise par voie cutanée, ingestion ou inhalation.

_______________________________________

17. Le romarin à cinéole


Le Romarin à cinéole est riche en 1,8-cinéole connu pour son efficacité sur les bronches et pour faciliter la respiration (rhumes, bronchites...). Il sera utile pour remettre une poule apathique ou convalescente d'aplomb. cette huile pourra être utilisée en externe ( cutanée et inhalation ) ou en interne en respectant une dose aviaire (1/4 de gte pure diluée soit 0.01ml)

(1) notez qu'un agent mucolytique doit impérativement toujours se donner le matin.

_______________________________________

18. La verveine odorante

Bien qu'elle ne soit pas la plus puissante des huiles essentielles, la verveine peut rendre quelques services notamment pour lutter contre l'asthénie, dans des cas de convalescences, contre le stress, lors de l'introduction de nouvelles poules ou pour les poussins par exemple. Elle s'utilise en interne en externe et en inhalation.

_______________________________________

19. La Cardamone

Principalement utilisée pour des maladies respiratoires, elle pourra s'utiliser en inhalation avec le citron et l'eucalyptus radié ou en ingestion et par voie cutanée.

_______________________________________

20. La Cannelle de Ceylan (écorce)


La cannelle est une huile puissante utilisée pour assainir la sphère digestive et intestinale contre les infections urinaires, les infections cutanées (mycoses, , gale, pododermatites, abcès) ou encore pour ses vertus antibactériennes, antivirale, anti-fongique et anti-parasitaires. Elle est aussi anti-coagulante. Elle s'utilise principalement par ingestion mais aussi en externe et par inhalation.

_______________________________________


8. Index des huiles par type d'utilisation :


Pack d'huiles indispensables : tea tree, origan, ravintsara, niaouli, thym à linalol et à thujanol, romarin et cannelle.


Huiles indiquées pour les maladies respiratoires : Eucalyptus radié, lavande vraie,  thym à linalol, saro, romarin, cardamone, ravintsara, niaouli, menthe poivrée, hysope couchée et encens oliban.


Huiles stimulant le système immunitaire : tea tree  ravintsara, niaouli, cannelle, eucalyptus radié, citron, girofle, encens oliban, thym à thujanol  et origan.


Huiles ayant une fonction antiparasitaire : marjolaine, tea tree, thym à linalol, origan, saro, curcuma, girofle,  mélisse et cannelle.


Huiles ayant une fonction anti-fongique : citron, romarin, cannelle, tea tree, niaouli, thym à thujanol, saro, thym à linalol, origan, menthe poivrée, curcuma et girofle.


Huiles désinfectantes et cicatrisantes pour des plaies et infections : tea tree, lavande vraie, origan, romarin, citron  girofle, encens oliban, thym à thujanol et à linalol, cannelle et menthe poivrée.


Huiles pouvant aider à combattre une maladie bactérienne : tea tree  ravintsara, thym à linalol, origan, menthe poivrée, girofle, citron, eucalyptus radié, romarin et cannelle.


Huiles pouvant aider à combattre une maladie virale : tea tree, ravintsara, thym à thujanol et à linalol, saro, hysope couchée, girofle et cannelle.


Huiles pouvant aider au rétablissement, à la reprise d'appétit, ou à la convalescence : marjolaine, cannelle, thym à thujanol et à linalol, hysope couchée, citron et romarin.


Huiles pouvant être utilisées pour calmer la douleur ou ayant des vertus anti-inflammatoires : tea tree, lavande vraie, thym à thujanol, menthe poivrée, marjolaine et mélisse.


Huiles pouvant être utilisées pour lutter contre les salmonelles : Eucalyptus radié, citron et thym (source)


Huile pouvant traiter à titre curatif les poux mallophages : anis étoilée, curcuma, girofle et cannelle.


Huiles anti poux rouges : eucalyptus, tea tree, lavande, menthe poivrée, basilique, et cannelle


9. Recettes, mélanges et  synergies

Les synergies sont des associations de plusieurs huiles se présentant sous forme de "recettes". Leur combinaisons chimiques permettent d'obtenir des effets plus efficaces. La cynergie se résume par le principe : 1+1=3

Notez qu'un "mélange" de plusieurs huiles ciblant les même pathologies peut être efficace mais ne sera pas une cynergie. Le résultat sera au mieux 1+1=2

_______________________________________

Traitement contre les poux rouges :

Dans un pulvérisateur de 500ml (1/2 litre)

Secouer énergiquement à chaque utilisation, puis pulvériser sur la poule en écartant le plumage et sur les pattes. Protéger absolument la tête (chaussette + main) + cloaque (main). Surtout ne pas faire ingérer.

Durée : 1 mois de traitement (tous les jours pendant les 2 premières semaines, 2 fois par semaine pendant 15 jours).

_______________________________________

Traitement du Coryza ( externe )

Préparer cette synergie et appliquer 2 à 3 gouttes sur la gorge, à l'arrière du cou ou à l'arrière de la tête pendant 5 jours.

Renouveler l'application pendant 5 jours, une semaine plus tard.

_______________________________________

Traitement du Coryza ( ingestion )

2 gtes par jour et par poule mélangée a de la patée ou melangée à un peu d'huile alimentaire dans le bec pendant 5 à 7 jours.

_______________________________________

Traitement du Coryza ( inhalation )

Dans le réservoir du diffuseur  mettre 1 gte de ravintsara, 1 gte d’eucalyptus radié et 1 d’eucalyptus mentholé.

Mettre la poule dans une cage ou une boite très ventilée à coté du diffuseur et recouvrir le tout d'un linge ou d'un drap.

Diffuser pendant 3 ou 4mn matin et soir.

_______________________________________

Désinfection des plaies  :

Directement sur la plaie désinfectée et nettoyée et faisant si possible pénétrer sur la peau avec le doigt.

_______________________________________

Infections profondes, pododermatites sans traitement antibiotique :

Cataplasme : argile verte + miel + 2 gtes de tea tree, 2 gtes de lavande vraie + 2 gtes de thym à Linalol. On peut ajouter 1 gte de cannelle et 1 gte de girofle.

Appliquer ce cataplasme avec une petite spatule en bois (pas de métal) sur la plaie nettoyée, curée, désinfectée puis massée avec 1 gte de tea tree pur (ou thym à linalol ou cannelle). Mettre un bandage de protection et changer tous les 1 à 2 jours jusqu'à rémission.

Ne convient pas si la plaie est proche de l'œil ou des muqueuses de l'animal.

_______________________________________

Affections bactériennes : pour chaque poule malade, préparez une petite quantité de pâtée mélangée à 1 goutte de thym à Linalol pendant 7 jours.

_______________________________________

Prévention de maladies hivernales (froid, rhume, maladies respiratoires):

Mélanger tous les jours l'équivalent d'1/4 de goutte de ravintsara dilué dans de l'huile d'olive, par poule dans la pâtée collective de novembre à janvier. (préparer une bouteille contenant votre mélange dilué pour faciliter l'utilisation : 1 gte de ravintsara pour 7 gtes d'huile alimentaire, vous mettrez alors 2 gouttes de cette préparation par poule dans la pâtée collective)

_______________________________________

Affections virales : Preparer une bouteille avec 4 gtes de romarin + 4 gtes de thym à Thujanol,  10 gtes de ravintsara + 2 gtes d'origan + 20ml d'huile d'olive Pour chaque poule malade, préparez une petite quantité de pâtée mélangée à 1ml de cette préparation pendant 6 jours et donnée individuellement.


_______________________________________


Conclusion :

On est loin d'avoir fait le tour complet des huiles essentielles dans ce petit article. Le titre sera donc un peu trompeur :-) Néanmoins, vous aurez ici une bonne base pour débuter ou vous améliorer. Vous l'avez compris, un usage méticuleux et adapté de ces HE peut s'avérer extrêmement utile pour les soins aviaires. Le potentiel de ces huiles est réellement sans limite, et il reste probablement beaucoup de découvertes à faire dans ce domaine.



Crédits :

Auteur : JT - Plumage


Liens conseillés :

phytogenfi : Site web  - Chaine youtube Référence absolue des huiles essentielles ;-)

Aromazone : Boutique en ligne sérieuse proposant des produits le plus souvent bio et de qualité certifiée à des prix très raisonnables. Site web.

Ouvrage conseillé : La bible des huiles essentielles. Simple, complet et efficace. Danièle Festy - Edition Leduc. 17€ (27€ en version Deluxe)

>> Retour au menu des articles

À propos de l'auteur