Navigation


 Vos Articles Animaliers


 Retour au forum

Plumage    

Plantes sauvages et plantes du jardin pour les poules.

Admin | Publié le sam 29 Juil 2023 - 13:52 | 3232 Vues

Les plantes sauvages et domestiques contiennent des vitamines et des oligo-éléments, des minéraux mais aussi des principes actifs extrêmement efficaces.

Les poules ne s'y trompent pas : le tiers de leur régime alimentaire, l'essentiel de leurs minéraux et de leurs vitamines proviennent de ces plantes. Elles sont donc vitales.

Ces effets seront toujours plus efficaces avec des plantes fraîches qu'avec des plantes séchées ou des compléments "chimiques".

Les plantes qui figurent ici sont toutes comestibles pour les poules, facilement identifiables et trouvables dans la nature ou cultivables dans votre jardin.

Les plantes telles que la sauge, la sarriette ou l'absinthe ont d'excellentes vertus, mais leur usage est plus délicat : leurs effets peuvent rapidement s'avérer nocifs à certaines doses, elles seront donc écartées.



________________________________________

* Si vous avez un champ ou un grand parc herbeux, laissez vos poules se régaler. Vous pourrez ajouter de la diversité de temps en temps en leur amenant des plantes qu'elles n'ont pas à disposition, ou leur donner des variétés spécifiques pour des besoins ponctuels.



* Si votre poulailler est désherbé depuis longtemps et que la terre est a nu... vos poules ont toujours autant besoin de végétation. Vous devrez leur amener ces plantes tous les jours, pour les rendre heureuses mais aussi pour les garder en bonne santé. Dans le cas inverse, vous n'aurez plus d'oeufs, et elles finiront par tomber malades.



* Une poule doit pouvoir manger des végétaux à volonté, et elle en mange énormément. Chaque poule peut consommer consommer l'équivalent du volume d'1/4 d'une grosse salade chaque jour, d'1/2 salade en été, ce qui représente un poids de 50 à 100g par poule. Tant qu'une poule mange les végétaux que vous lui donnez, c'est qu'elle en a besoin.


________________________________________

* Les poulettes ne mangent que les plantes fraîches et croquantes. Elles délaisseront des feuilles coupées depuis plus de 3 ou 4 heures. Si vous leur donnez des plantes en "salades", elles en gaspilleront toujours un peu, c'est normal : la poule picore, choisit les morceaux qui lui donnent envie, et disperse. Il y a donc toujours un peu de perte. ;-)



* Qu'elles viennent jardin ou qu'elles soient sauvages, évitez absolument les feuilles maculées de fientes d'oiseaux sauvages, ne ramassez pas vos plantes près de routes ou au bord d'un parking à ras des pots d'échappements.  Lavez ces plantes sous l'eau (ou faites-les tremper 10mn dans l'eau avec un peu de vinaigre blanc puis rincez-les) pour retirer les éventuelles fientes, bactéries ou polluants.


* Enfin,  utilisez une mangeoire ou des récipients propres. Les végétaux ou l'alimentation laissés au sol se détériorent vite et sont des vecteurs importants de maladies bactériennes ou parasitaires qui peuvent très rapidement rendre vos poules malades. Ils attirent en outre les nuisibles et les oiseaux sauvages apportant eux aussi un grand nombre d'agents pathogènes.


Tout ceci peut paraître élémentaire mais ça peut toujours être utile ;-). Bonne cueillette.

________________________________________

1ère partie : les plantes sauvages communes.


Le trèfle des près. Blanc ou si possible rouge, possède des vertus dépuratives, diurétiques, cholérétiques (favorise la production de bile par le foie), digestive et expectorantes. Il amène des minéraux (calcium, magnésium, phosphore, potassium…), des oligo-éléments (bore, chrome, cobalt, cuivre, fer, zinc, sélénium …) et des vitamine (C, E, K, B). Le trèfle des près se ramasse facilement par poignées entières, coupez-le en morceaux s'il est trop haut ou trop gros. Les poules aiment manger ces petites feuilles qui leur apportent de la fraîcheur. Les graines de trèfle peuvent être semées et mélangées à des graines de gazon si vos poules disposent d'un parc herbeux. Il se pousse facilement et repousse très vite.


________________________________________


Le plantain : Il en existe de nombreuses variétés, ses feuilles sont grasses et en forme de lance avec des nervures parallèles. Ses vertus sont nombreuses : anti-inflammatoire, anti-oxydante, antivirale, antibactérienne, antitussive et anti-allergique. Il est efficace contre les affections respiratoires des muqueuses. Le plantain est riche en vitamines B et C, en protéines et en minéraux, et contient du potassium, du calcium, du magnésium, de la silice, du phosphore, du zinc et du cuivre. Vous vous méfierez de toutes les variétés de grande taille, de plus de 5 ou 10cm. Le plantain peut être très fibreux et très nervuré, même coupé en petits morceaux, ces tiges rigides ou ses nervures fibreuses peuvent facilement être des causes d'étouffement. Ne prenez donc que les petites plantes, fraîches, poussant au ras du sol et dont la hauteur ne dépasse pas la largeur de la main.


________________________________________


La luzerne. Essentiellement méridionale, elle contient principalement de la vitamine K (coagulation sanguine), et du cuivre (bon fonctionnement du système nerveux), mais aussi les vitamines B1, B2, B9, C, du magnésium, du fer et du phosphore. Elle possède une grande teneur en antioxydants (immunitaire, protège contre les maladies vasculaires et certains cancers) des propriétés anti-inflammatoires, diurétiques et aide à soulager les infections urinaires.


________________________________________


La stellaire (ou mourin blanc). Cette petite plante a des fleurs évoquant la pâquerette. On la distingue facilement : la stellaire a 10 pétales regroupés 2 par 2, la pâquerette, une multitude de pétales formant une couronne : les deux plantes sont comestibles. La stellaire est particulièrement riche en vitamines, en particulier C et A, minéraux et oligo-éléments dont le calcium, la silice et le magnésium. Les poules en raffolent. Elle draine les excès de graisses et de protéines, c'est un diurétique léger et reminéralisant. Elle a également un rôle de régulateur du métabolisme et sur la thyroïde.


________________________________________



Le pissenlit : plante reine de l'alimentation des poulettes, elle se trouve partout sous de nombreuses variétés. Facilement identifiables, les pissenlits se ramassent aisément en grandes quantité et sont appréciés des poules : feuilles, tiges et fleurs, tout est comestible sans risque d'étouffement. La plante a des vertus dépuratives et diurétiques, elle est efficace dans le bon fonctionnement du foie, de la vésicule biliaire, peut traiter le manque d’appétit et les troubles digestifs mineurs. Le pissenlit est riche en fer, en cuivre, calcium, manganèse, antioxydants, vitamines K1, B, C et D. Le pissenlit peut être donné "à volonté" aux poules qui y trouveront une grande quantité de leur eau, calcium, oligo-elements et énormément de bien être, en particulier dans les poulaillers dépourvus de végétaux.


________________________________________



Laiteron maraîcher : cette grande plante qui peut dépasser 1m ressemble beaucoup à "du pissenlit accroché sur de grosses tiges". Elle est parfaitement comestible mais vous veillerez à ce que l'endroit où elle pousse ne soit pas aux abords de champs, de routes ou de jardins. Le laiteron a une fâcheuse tendance à pousser à des endroits riches en nitrates ou au bord des routes où vont s'y déposer de grandes quantités de polluants. Cette plante est utilisée comme vermifuge naturel dans de nombreux pays. Elle soigne et guérit les infections urinaires, apaise les crises de goutte, les douleurs d’estomac, a des vertus anti-inflammatoires, s'utilise pour favoriser l'excrétion des sécrétions bronchiques et peut traiter les gastrites. Elle contient Calcium, Phosphore, Fer, Sodium, Potassium , Vitamine A, B1, B2, B3 et C. On l'utilisera plutôt à titre ponctuel/officinal pour des problèmes parasitaires, respiratoires ou digestifs.


________________________________________

L'ortie : cette plante très invasive pousse partout, vous la récolterez sans problème (avec des gants). Véritable mine d'or pour les poules, elle contient des flavonoïdes (système immunitaire), de l'histamine et de la sérotonine mais aussi de nombreuses vitamines (A, B2, B5, B9, K et C), des minéraux (principalement du fer, du calcium, du magnésium et du zinc) et des oligo-éléments : manganèse, silice, potassium, soufre. L'ortie est également un bon antiparasitaire et un vermifuge préventif naturel. C'est aussi un puissant antibactérien, un anti-microbien et un antiseptique. Elle procure du bien-être aux poules (sérotonine), favorise la ponte des œufs et fait un excellent complément alimentaire pour des poules en bonne santé ou convalescentes. Prélevez quelques  jeunes feuilles (sans tige ni tête), et préparez-là fraîche, hachée en petite quantité (ou mixée) mélangée à une pâtée.


________________________________________

La nature fournit également une grande quantité de variétés de "salades sauvages", souvent locales que vous devrez faire identifier (forums, ou pharmacie) afin de vérifier si elles elles sont bien comestibles, et s'il n'existe pas de danger spécifiques aux poules.

Dans le doute,  ne faites jamais consommer à vos poulettes de plantes inconnues.

________________________________________

2ème partie : Les plantes du jardin.

Ce sont les plantes que vous ferez spécifiquement pousser pour vous ou pour vos poules  Rien ne vous empêche d'y planter des plantes sauvages si vous les connaissez et si vous souhaitez en avoir toujours sous la main, même en période de froid ou de canicule.

________________________________________



Le thym est clairement LA plante à avoir dans son jardin : plantez-là achetez un pot que vous dépouillerez mais ayez toujours du thym frais sous la main (et du thym séché, au cas ou vous n'en auriez plus). Le thym sert à tout : stimulation des défenses immunitaires, maladie respiratoire (rhume ou coryza), prévention des parasites intestinaux (vers ou coccidiose), coup de mou, fatigue, perte de plumes, prévention des maladies bactériennes et des maladies virales, des maladies fongiques ou problèmes intestinaux.

Le thym a  des vertus antiseptiques antioxydantes et antibactériennes. C'est en plus, un aliment bourré de vitamines, de minéraux, d'oligo-éléments. Il peut (doit) être donné aux poules régulièrement. Frais, haché dans la pâtée, et en tisane dilué à 90% dans l'eau de boisson (500ml de tisane dans 5l d'eau). Si vous le donnez en continu, faites une pause pendant une semaine de temps en temps pour ne pas avoir d'effet de résistance ou d'accoutumance à la longue.


________________________________________


La menthe s'utilise à petite dose, 1 ou 2 feuilles dans une pâtée, quelques feuilles découpées dans l'eau de boisson pour les rafraîchir ( 7 ou 8 par litre d'eau) ou un tout petit peu d'infusion très diluée (à 95%) dans l'eau de boisson quand il fait chaud. La menthe a un effet anti-inflammatoire, anti-douleur, calmant, diurétique, bactéricide et fongicide. C'est la plante commune qui contient le plus de polyphénols (antioxydants). Elle sera également très efficace pour tous les symptômes liés aux rhumes. Apports : vitamines B2, B9, C, A, E, protéines, fer, manganèse, cuivre, calcium,  magnésium et potassium.


________________________________________



L'Origan fait aussi partie des "super-aliments" pour poules. On l'associe généralement au thym, au romarin et au basilic pour former un puissant anti-bactérien et anti-infectieux ayant des vertus contre les maladies respiratoires, les troubles de la digestion et des effets antiparasitaire, notamment contre la coccidiose. L'origan va également stimuler le système cardio-vasculaire et respiratoire, lutter contre les asthénies, et améliorer les défenses en développant le système immunitaire. C'est aussi un anti-inflammatoire et un anti-oxydant. Il contient du calcium, des vitamines principalement E, C, B6, B9 et K1, du fer et du potassium. Notez que l'origan s'utilise en très petites quantités, une ou 2 feuilles suffisent.


________________________________________



Le romarin est une plante aux nombreuses vertus qu'il est quasi indispensable d'avoir dans son jardin. Il améliore la circulation sanguine, favorise la digestion, bénéfique au foie il régule les lipides, c'est un expectorant aidant à évacuer les mucus, il réduit les risques de calcul rénaux, de goutte. Tonique, il aide les poules convalescentes à se remettre. C'est aussi un antioxydant, luttant contre  le vieillissement cellulaire et le stress des poules, un antiseptique, antimycosique et un antibactérien efficace en externe (en tisane refroidies ou en huile) contre les affections de la peau : plaies, infections, lésions, nettoyage de la peau et du cloaque, il permet de lutter contre certains agents pathogènes. Enfin, c'est aussi un agent puissant agissant sur la sphère respiratoire : antitussif, dégageant les voies aériennes, il est un ingrédient de choix dans la lutte contre le coryza. Outre ses propriétés officinales, c'est aussi un très bon aliment, riche en vitamines C, B1, B2, B5, B6, B9, B12, calcium, magnésium, phosphore, fer, manganèse, potassium et zinc.

________________________________________

La Pimprenelle est une plante officinale riche en vitamine C et en sels minéraux. Elle agit contre les infections intestinales, évite les diarrhées, est hémostatique (soulage les saignements internes et les irritations comme ceux de la coccidiose), antiseptique et anti-inflammatoire. Elle se plante et pousse très facilement et s'étend pour former un petit massif. Son grand intérêt est de résister à l'hiver et de rester feuillue toute l'année ce qui permet de donner des végétaux frais aux poulettes dans les régions ou plus grand chose ne pousse. Enfin... elle ne demande aucun entretien et n'a aucune contre-indications pour les poules.

________________________________________

Le basilic est antibactérien , antiviral, antioxydant, antalgique, anti-inflammatoire, stimule le système immunitaire, anti-stress (apaisera les poules stressées, craintives ou lors d'introduction de nouvelles poulettes), antifongique et facilite la digestion. Il peut être utile en complément de thym, de romarin... pour lutter contre des infections virales, digestives ou bactériennes. En plante fraîche (feuilles pressées et frictionnées), il éloigne les parasites. Il est également efficace pour soulager la gale et les mycoses. Le basilic est un complément alimentaire très riche. Il contient les vitamines A, B9, C, K, ainsi que des oligo-éléments et minéraux : magnésium, manganèse, phosphore, potassium, cuivre, fer, calcium. Suspendu dans le poulailler, il a aussi la "réputation" d'éloigner les insectes (mouches, moustiques...), mais la plante sèche très vite et perd rapidement ses propriétés. Vous pouvez le planter facilement dans le jardin et l'utiliser en complément de pâtées préventives, curatives ou le donner en infusions.

________________________________________


Le persil facilite l'évacuation des toxines présentes dans les articulations enflammées, il offre une action bénéfique sur le foie, la rate, les intestins et l'ensemble du système digestif. Il contient d'importantes concentrations en vitamines C, minéraux, polyphénols (flavonoïdes,  catéchines...) et présente de fortes activités antioxydantes (cancers, tumeurs...), anti-inflammatoires et soulage les infections urinaires. Il se cultive facilement et peut être un complément utile aux poulettes, pour diversifier un peu leur source d'alimentation végétale ou soulager une poule vieillissante de ses douleurs articulaires.

________________________________________

Les feuilles de betterave se cultivent très facilement, poussent vite et résistent à l'hiver. On utilise les feuilles crues, en salade, dans une pâtée ou directement quelques branches qu'elles iront picorer. Non seulement les poules s'en délectent (elles adorent ces feuilles tendres et croquantes), mais elles sont extrêmement bénéfiques. Elles contiennent une grande quantité de vitamine A (excellente pour la santé des yeux), de vitamine K (santé des os), et de vitamine C (stimulant du système immunitaire), des antioxydants (système immunitaire et certains cancers). Les feuilles de betterave sont, en fait, plus riches en fer que les feuilles d'épinard. Ce fer joue un rôle important dans la formation des globules rouges et pour le transport de l’oxygène dans l’organisme. Cette plante est donc un concentré d'antioxydants, bénéfique pour la santé générale des poulettes, leur système immunitaire, le foie et les yeux. Vous pouvez semer un carré de graines denses, non pas destiné à obtenir des "betteraves," mais juste à utiliser les feuilles. La racine crue de betterave (pour conserver ses vitamines) puis râpée, est aussi très appréciée par les poulettes. Personnellement, je ne l'utilise pas en "racine", pour ne pas de colorer les fientes des poules "en bleu/rouge", et éviter toute confusion sur des symptômes (coccidiose ou autre), mais elle est aussi très nutritive.

________________________________________
    

L'herbe (et le gazon) ne sont pas des plantes d'un grand intérêt nutritif, mais c'est souvent la seule du jardin ou du poulailler. Mis à part sa longueur (taille dépassant 10cm ou fibres dures et rigides) qui peut comporter des risques d'étouffement ou d'obstruction, et sur laquelle il faudra être très vigilant.  Le gazon n'est pas un mauvais aliment. Sur pied les poules l'apprécient, elles coupent des petits morceaux qui les rafraîchissent et les occupent. Il abrite de petits insectes et leur apporte du bien-être. En tonte, le gazon s'assèche très vite, les poules aiment y gratter et y jouer. Le gazon contient aussi quelques minéraux, un peu d'oligo-éléments et de vitamines. Si vous l'utilisez veillez à ce qu'il soit haché en petits morceaux pour éviter les étouffements.


________________________________________

3. Comment utiliser ces plantes pour les poulettes.

Ces plantes fraîches peuvent être directement consommées par les poules, sur pied, coupées en morceaux (env. 1 à 2cm) pour être données en "salade" ou hachées et incorporées à une pâtée. Ce complément à leur alimentation leur donnera du bien-être, et leur apportera les bienfaits de chaque variété de plantes.


Certaines, et en particulier les plantes officinales du jardin (thym et romarin en alternance) peuvent être données continuellement sans problème, en tisane très diluée (500ml de tisane pour 5 litres d'eau). Elles seront extrêmement bénéfiques.

Veillez néanmoins à ne pas faire des tisanes de "tout", menthe, origan, sauge... sont très concentrées et peuvent être nocives à partir de certaines doses. Une petite feuille de temps en temps suffit très largement.



________________________________________

Crédits :

Auteur : JT -plumage


Voir aussi :

Article : Vers et vermifuges

Article :  Cultiver pour les poules

Article : Les huiles essentielles

Article : Les vertus de l'ail

Article : Les patées nutritionnelles

> retour au menu des articles


À propos de l'auteur