Navigation


 Vos Articles Animaliers


 Retour au forum

Plumage    

Les pâtées pour les poules.

JT | Publié le mer 2 Aoû 2023 - 22:41 | 5730 Vues

1. Comment rendre vos poules malades.

On peut lire n'importe quoi sur les pâtées : pâtées aux lardons, au fromage, au pain trempé dans du lait, pâtée pour chat, restes de carbonara, complément aux vers de terre. J'en ai vu y mettrez des raviolis (et se faire bannir d'un forum pour ça), de la vache qui rit, des tomates, des oignons, du tzaziki, des pommes de terre... tout y passe.

Ces régimes sont excellents ! la preuve : les poules sont surexcitées quand elles voient ces "bonnes" pâtées arriver et se jettent carrément dessus.

Les poules adorent manger, elles sont toujours surexcitées à l'idée de s'empiffrer, car elles sont gourmandes.

Seulement voilà, une poule n'est ni un chat, ni un lapin, ni une vache (qui rit ou pas), ni un humain. Une poule doit être alimentée par les meilleurs aliments possibles pour une poule. Pas ceux que vous estimez être super bons pour elle, ou que vous croyez être appétissants, ou ceux que vous lui donnez "d'habitude" : elle doit manger ce qui est sain pour elle.

Une poule nourrie avec des aliments irréprochables sera une poule qui résistera mieux aux maladies et vivra plus longtemps. Si vous la nourrissez mal, vous lui faites du mal.


2- Pourquoi donner une pâtée ?

Le régime alimentaire d'une poule se compose de graines et de végétaux. On y ajoute du calcaire si ce sont des poules pondeuses. Et c'est tout.

Une pâtée n'est pas là pour leur faire plaisir, même si elle leur fera trés plaisir. Elle ne doit être donnée que dans un ces 4 cas :

- L'approche de l'hiver, où une poule devra accumuler des graisses et refaire son plumage.

- Une maladie, un petit passage à vide ( crête moins droite ou moins rouge, peu d'activité...) des carences ou un traitement préventif temporaire qui justifieront d'apporter des compléments alimentaires : plantes, calcaires, protéines...

- La convalescence, suite à un traitement (vermifuge, antibiotique) ou un affaiblissement qui justifient de remettre la poule en forme.

- Un poulailler dépourvu de plantes, qui nécessite un complément alimentaire continu en végétaux, vitamines et oligo- éléments.

Si vos poules ne sont dans aucun de ces cas, leur régime alimentaire restera exclusivement : des graines, des végétaux et du calcaire. Le plaisir d'une poule c'est de manger, de picorer, de goûter des plantes dont elles raffolent. Si vous voulez vraiment leur donner des friandises, donnez-leur des graines fermentées, du pissenlit frais et croquant, et quand il fait chaud, du melon, de la pastèque ou du concombre.

 
3. Préparer une pâtée de nutritionniste.

On va préparer une pâtée de qualité "nutritionniste" qui contiendra uniquement des aliments adaptés à la santé d'une poule. Elle est saine, facile à préparer, adaptée et n'importe quelle poule se jettera dessus.

- lngrédient 1 : le liant. Les liants de qualité pour une pâtée seront des légumineuses (pois cassés, lentilles, pois chiches, fèves etc. en bouillie et cuits, bien sûr), du son de blé, semoule  + éventuellement du riz ou de la brisure de riz (utilisez le riz "pour humains", moins cher et de bien meilleure qualité que celui destiné aux animaux). Le liant va donner la texture à la pâtée et la rendre appétissante. Le riz n'apporte aucun apport nutritionnel mais sera très appétant, on le mélangera donc à des légumineuses qui apporteront minéraux, fer, et oligo-éléments.

- lngrédient 2 : les végétaux. On choisira avec soin les plantes qui seront ajoutées pour leurs vertus (antiseptique, antifongiques, digestives, antibactériennes, vermifuges...) et leur composition (vitamines, minéraux, oligo-éléments...). L'ortie sera un réservoir de vitamines, le thym frais est un ingrédient indispensable, mais on pourra y ajouter persil, pimprenelle, romarin, curcuma , menthe, basilique, origan... vérifiez que ces plantes apportent ce que vous souhaitez donner aux poules, ce qui leur manque, ce qui leur sera profitable. (voir : plantes sauvages et du jardin et cultiver pour les poules )

- lngrédient 3 : le calcaire, vous en ajouterez toujours en complément pour des pondeuses, avec des coquilles d'œufs ou des coquilles d'huître réduites en poudre au pilon ou mieux, au blender. Veillez à ce que ces coquilles soient longuement séchées (au soleil ou devant la cheminée), puis passées au four pour retirer toutes bactéries.

- lngrédient 4 : les complèments alimentaires de base seront la levure de bière (active ou inactive selon les besoins), modérément dosée (1/4 de cachet par poule et par jour). Vous pouvez également ajouter 1 goutte d'extrait de pépin de pamplemousse, par poule et par jour (au maximum 1gte par kg de poule et par jour). Ces deux compléments renforceront énormément leur système immunitaire.

- lngrédient 5 : des protéines. Si votre pâtée est destinée à l'hiver ou au renforcement d'une poule convalescente, vous ajouterez des protéines animales : huile de poisson (1/2 cuillère à café par poule et par jour) + sardines à l'huile (1/4 de sardine par jour et par poule) -ou- œufs dur en bouillie (1/4 d'œuf par jour et par poule). Pour des cas critiques, vous pourrez aller jusqu'à la viande hachée ou le boudin noir. Veillez à ne pas exagérer sur ces protéines, une poule peut aussi tomber facilement (et gravement) malade par un excès de protéines, or, les poules manquent très très rarement de protéines.

- lngrédient 6 : des graines, puisque c'est la base alimentaire de nos poulettes, autant leur en donner : graines de lin, de sésame, de courges, potirons, maïs, orge, tournesol, chanvre...  Vous pourrez les trouver en magasin bio (ou dans vos citrouilles), les hacher ou les mixer et obtenir des éléments très nutritifs. Les graines fermentées sont également extrêmement intéressantes, et apportent de (bonnes) bactéries qui renforceront le système immunitaire ou la flore intestinale. A vous de voir quelles variétés sont les plus appropriées selon les besoins de vos poulettes.



Vous aurez remarqué que ces pâtées ne contiennent ni restes de viande, ni jambon, (la viande de vos restes sera salée ou épicée, et ce sera surtout du gras - le jambon est salé et contient des conservateurs, nitrites et nitrates cancérigène ) ni fromage, ni laitage (La poule ne digère pas le lactose, c'est physiologique, elle peut pas digérer ces aliments qui leur provoquent des diarrhées), ni pain (Le pain, même artisanal et même si les poules adorent, gonfle dans l'estomac des poules, limite leur appétit, entraîne des diarrhées et n'apporte quasiment aucun élément nutritionnel)... ni vos restes de table : une poule n'est pas une poubelle de table.


4- Petit exemple de pâtée :

Voici une pâtée simple de base utilisable même l'été. On peut y ajouter des protéines pour l'hiver, des graines, de l'œuf dur haché, de l'huile de poisson, éventuellement des plantes fraîches ou locales selon les besoins :

Pour 4 poules et pour 5 jours :

passer au hachoir :

A l'occasion, vous pouvez ajouter : 4 petites feuilles de sauge et/ou 4 a 6 petites feuilles de menthe  et/ou  2 ou 3 feuilles basilic.

Bien mélanger les herbes hachées fraîches et le riz (+légumineuses) cuits et bien refroidis. Mettre à la cuillère dans des bocaux propres. Veillez à l'hygiène de votre préparation, elle sera conservée au maximum 4 jours au réfrigérateur (jetez ce qu'il reste). Dosage : 30gr par poule, soit une cuillère à soupe rase dans un contenant propre qui sera lavé immédiatement après  (le but est d'éviter à tout prix les bactéries).


5-  Comment  donner une pâtée ?

A/ Une pâtée ne se donne jamais le matin, sauf dans le cas exceptionnel où une poule ne peut plus se nourrir seule de graines. Elle se donne le soir, une à deux heures avant le coucher, quand vos poulettes ont mangé tous les aliments qui leur sont indispensables à satiété et pour que la digestion nocturne leur apporte un maximum de nutriments. La pâtée s'ajoute après leur régime habituel. Si vous leur donnez continuellement ou à n'importe quelle heure, elles ne mangeront plus normalement, et pourront même se retrouver carencées. Ce qui serait exactement le contraire de vos intentions, en leur donnant une pâtée nutritive.

B/ Le dosage doit toujours être très mesuré. Vous ne gavez pas des poules, vous leur apportez juste ce dont elles ont besoin. Un excès de vitamines, de protéines et même de calcaire sont des maladies qui peuvent entraîner des conséquences extrêmement graves : ascite, hypervitaminose, calculs rénaux, problèmes cardio-vasculaires etc.
Une poule de adulte de 2 à 3kgs mange une cuillère à soupe de pâtée par jour ( soit 30 à 40g maximum). Ça vous paraîtra peu, mais c'est largement suffisant.

C/ Durée : Un régime hyper-proteinique, un comblement de carences, une convalescence, nécessitent 10 à 15 jours de régime à ces faibles dose pour que le métabolisme de la poule assimile doucement ces nutriments et comble ses déficits . Un régime hivernal peut s'étendre jusqu'à 2 ou 3 semaines.

D/ L'hygiène doit évidemment être absolue quand on parle de régime, quelle qu'en soit la cause, et plus encore si la poule se remet d'une maladie ayant affaibli son système immunitaire. Les gamelles doivent être nettoyées tous les jours. Par forte chaleur, une pâtée ne doit jamais rester plus de quelques minutes dans une mangeoire (de toute façon les poules se jetteront dessus). Si vous préparez cette pâtée pour plusieurs jours (5 à 6 jours maximum, même s'il en reste, jetez-le), elle doit être mise en bocal de verre fermé conservé au réfrigérateur.


Conclusion.

Tout ce que vous venez de lire s'appuie sur des études précises et avérées effectuées par des vétérinaires spécialisés et des nutritionnistes selon des protocoles scientifiques. Ce ne sont pas "mes opinions", ce sont des réalités factuelles.

Tout le monde a déjà donné du pain, du fromage, des pâtes ou des restes de côtelettes à ses poules, bien entendu. Elles n'en sont peut-être pas mortes, mais qui peut dire si telle ou telle maladie n'aurait pas pu être évitée rien qu'en changeant une mauvaise habitude ?

Comme tout le monde, vous avez dû découvrir que vous donniez à vos poules des aliments inappropriés, ou des quantités excessives ou que depuis des années vos habitudes sont devenues des certitudes ou même des convictions. Une habitude, ça se change, il suffit de le vouloir. Ça sera juste une autre habitude, bien meilleure, pour que vos poules soient en pleine santé.


________________________________________

Voir aussi en complément de cet article :

la nutrition des poules

Les vertus de l'ail

Les huiles essentielles

Plantes sauvages et du jardin

Cultiver pour les poules

L'extrait de pépins de pamplemousse

Le kéfir pour les poules


>> Menu principal des articles


Crédits :

Textes et photos: JT - plumage

À propos de l'auteur